1911_RDVG

Bien mauvaise que je suis, j'ai été tellement occupée ces derniers temps que j'en ai un peu négligé mon blog !! Mais je me rattrape aujourd'hui avec ces quelques lignes sur "Rendez-vous", une comédie musicale se jouant actuellement au théâtre de Paris. Adaptée de la pièce "La petite boutique au coin de la rue", que j'avais vue il y a quelques années à Marseille et que j'avais littéralement adorée, cette comédie musicale met en scène Kad Merad dans un rôle de chanteur-amoureux transi-parfumeur dans lequel il étonne. Vous avez d'ailleurs peut-être eu l'occasion de voir un extrait de la pièce si vous êtes allés au cinéma récemment : c'est l'une des pub jouées dans les UGC avant les films !

Magali_Bonfils_et_Kad_Merad_diaporama"La petite boutique au coin de la rue" est une pièce de vaudeville racontant les méandres de relations amoureuses au sein d'une parfumerie, en Hongrie, un peu avant la Seconde Guerre Mondiale. Le bras droit du propriétaire de la boutique, Georg Nowack, est amoureux d'une belle inconnue avec qui il correspond par lettres. Le propriétaire, lui, a des doutes quant à la fidélité de sa femme. Les employés fricotent, et Amalia Balash, la dernière arrivée, est quant à elle follement amoureuse... d'un bel inconnu avec lequel elle correspond par lettres.

Et, bien évidemment, Georg ne peut pas supporter Amalia...

Un enchaînement de quiproquo et de situations vraiment comiques composaient la pièce originale, d'autant que je me souvienne. J'avais alors passé une excellente soirée et je suis allée voir "Rendez-vous" avec un peu d'appréhension, car je craignais l'adaptation médiocre (en musique en plus !).

Et je n'ai pas été déçue. "Rendez-vous" est une adaptation plus qu'honorable, qui met les petits plats dans les grands, et qui honore plutôt bien le souvenir que j'avais de la pièce originale. C'est une grosse production, avec un décor tournant de taille considérable, très bien exploité pour mettre en place les petits décors des scènes ne se jouant pas dans la boutique (qui demeure le lieu-clef de la pièce). Quelques tables, et le décor devient restaurant. Un lit, une chaise, et c'est un appartement. Quelques caisses, et l'on se trouve dans la réserve, le lieu propice à toutes les confidences amoureuses. La scénographie est donc à la fois simple et belle, et vivante, ce qui donne un très bon rythme à la comédie musicale. Kad_Merad_et_Andy_Cocq_diaporama

Chapeau aussi à la mise en scène, théâtrale et chorégraphique. Quelle vie, quelle énergie, sur scène et dans l'orchestre ! Ça chante, ça danse, et la musique, en live, est un vrai plus, car elle est vraiment très belle et entraînante ! De très beaux passages dansés, de belles chansons bien interprétées, que demander de mieux d'une comédie musicale ? On passe un moment peu ordinaire, vraiment enchanteur, et si l'on est un peu pris au dépourvu au début par l'aspect musical, qui est toujours un peu irréel, on se prend très vite au jeu. J'ai beaucoup aimé, en particulier, la chanson dans laquelle Andy Cocq, qui interprète l'un des employés fait l'apologie de la lâcheté. Andy Cocq est particulièrement brillant dans cette partie de la pièce, d'ailleurs.

Les acteurs sont tous vraiment bons, chacun dans leur rôle. Un petit bémol peut-être pour Amalia, jouée par Magali Bonfils, qui a une voix perçante à laquelle il faut s'habituer, mais c'est là plus une question de goût personnel. Elle interprète une Amalia charmante, mais un peu agaçante, bref, tout ce que l'on demande à son personnage !! Laurent Lafitte et Alyssa Landry, qui interprètent le couple toujours en bisbille de la boutique sont deux pendants bien amusants au couple plus romantique et sérieux de Georg et Amalia. Pierre Santini, le patron de la boutique, joue admirablement bien les bougons suicidaires, et Paolo Domingo, le livreur, est une bouffée d'énergie et de jeunesse !! Les rôles moins importants sont interprétés avec brio, et personne ne dépare dans ce casting plutôt important, puisqu'il est des tableaux avec plus d'une dizaine de personnes sur scène, dansant et chantant dans tous les sens.

Kad_Merad_dans_Rendez_vous_diaporamaEt la vraie surprise, c'est Kad Merad. Avec son air de gentil clown que l'on aime tant, il a une voix plutôt agréable et la classe d'un gentleman londonien ; Il a cette grâce et cette classe des hommes d'antan, cette façon d'évoluer indéfinissable, toute en retenue... J'ai adoré. Il dépose un sourire sur les lèvres de tous les spectateurs à chaque fois qu'il ouvre la bouche, c'est assez génial comme phénomène ! Et si l'on est un peu honnête, il faut reconnaître que la principale raison pour laquelle on va voir la pièce, c'est parce que Kad Merad chantant et dansant, ça intrigue ! Sans lui, il est vrai que je n'aurai peut-être pas été interpellée, et j'aurai probablement choisi d'aller voir autre chose.

"Rendez-vous" est une mignonne petite comédie musicale, qui nous emmène dans un univers un peu fleur bleue et nous fait oublier nos petits tracas quotidiens. Un joli moment, que je recommande à tous ceux qui souffrent, comme moi, du blues de l'hiver.


-E-

"Rendez-vous", au théâtre de Paris jusqu'au 1er janvier 2011.
Représentations du Mardi au Vendredi à 20h30, le Samedi à 16h et 20h30
Tarifs de 20 à 65€, Places à 10€ pour les -26 ans en semaine, venir une heure avant la représentation.

Photos du site Première